Le billet cité hier par Opossum m’a donné une idée. Quitte à répéter toujours la même chose à mes amis que je pousse à bloguer, autant l’écrire. Cela me permet de garder la chek list sous la main et pourra peut-être servir à quelqu’un.

Une manière de dédramatiser l’ouverture d’un blog pour les internautes réticents.

Allons-y, ouvrez votre blog en 10 minutes et devenez blogueur en 3 jours !
Premier jour

Ouvrez votre weblog (encore appelé blog, cybercarnet, carnet ou joueb) en ligne. Sélectionnez un prestataire et une offre gratuite.
Rien qu’en France vous avez beaucoup de choix. En voici une sélection :

Voir aussi les offres payantes, de l’ordre de 5 €/mois, hébergement compris :

Laissez-vous guider pour choisir l’habillage et pour paramétrer vos options. Cela devrait vous prendre 5 à 10 minutes.

Publiez votre premier billet.
Relisez-vous, respectez les règles de courtoisie, et, si vous reprenez des informations publiées sur un autre weblog, citez votre source avec un lien.

En bas de chaque billet vous disposez d’une fonctionnalité qui permet à vos visiteurs de commenter vos écrits. Répondez si on vous écrit et assumez vos propos.

Deuxième jour

Publiez votre deuxième billet.

Commencez à sortir la tête de chez vous. Inscrivez votre weblog dans l’outil de popularité Technorati.
Profitez du déplacement pour découvrir la « galaxie » d’autres carnets (l’ensemble de weblogs pointant vers un carnet ; ici, par exemple, celle d’Adverbe) et à regarder comment fonctionne cet outil.

Découvrez la puissance des agrégateurs de nouvelles. Ouvrez un compte (gratuit) chez Netvibes (francophone) ou chez RSS4you (francophone lui aussi) ou et inscrivez l’adresse des fils de nouvelles des sites qui vous intéressent.

Pour cela, allez sur les weblogs dont vous voulez suivre l’actualité et cherchez le « fil RSS » (souvent un XML blanc sur un rectangle orange).
Je sais, c’est encore ésotérique mais il vous suffit de cliquer-copier le lien dans votre agrégateur de nouvelles.

Vous disposez maintenant d’un weblog, d’un outil de popularité et d’un agrégateur de nouvelles pour surveiller les titres de vos blogs favoris sans avoir à les visiter.

Troisième jour

Publiez votre troisième billet.

Lisez les nouveautés de vos carnets préférés dans votre agrégateur et surveillez votre « galaxie » dans Technorati en tapant l’adresse de votre blog. Vous pourrez découvrir les blogs pointant vers le vôtres.

Surveiller cette audience n’est pas un but en soi mais permet de savoir qui s’intéresse à vos écrits. Vous vous souvenez : on cite toujours ses sources. Bonne occasion de visiter le blog qui vous a cité et d’éventuellement entamer une conversation avec lui. Car la blogosphère, l’ensemble des weblogs, c’est cela : une somme de conversations.

Trouvez des blogueurs qui partagent vos centres d’intérêt en entrant des mots-clés dans cet outil en ligne, dans l’annuaire Dmoz ou en cherchant des blogs dans le moteur spécialisé de Google.
Vous savez maintenant comment découvrir d’autres blogs et suivre ceux qui vous intéressent. Citez les autres et laissez leur des commentaires.

Et après ?

Continuez comme cela. Publiez souvent, échangez et créez des liens.
« Je lie qui me lit » lu je ne sais plus où (si quelqu’un sait où ?).

Quand vous serez familier des blogs vous pourrez essayer de poster des photos depuis votre téléphone, inscrire votre weblog dans des annuaires ou passer à des outils de blog plus sophistiqués. Mais c’est une autre histoire.

Et si malgré ce petit mode d’emploi vous n’arrivez pas à bloguer appelez au secours ou laissez un commentaire, je vous aiderai.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer