Qu’on l’appelle "parler vrai", "authenticité" ou "langage simple", la tendance de la communication d’entreprise est à l’anti-langue de bois.

C’est un fait de société, c’est dans l’air du temps.

La communication institutionnelle ne sert à rien car l’information prend des routes de traverses pour sortir de l’entreprise. A côté de la "ligne du parti", tout le monde sait qu’il existe une réalité, une vérité vraie, et comment la dénicher. Les rapports d’activité sur papier glacé et les sites web institutionnels ne sont utiles qu’aux dircom frileux, conservateurs, et aux prestataires.

C’est ce que souligne Loïc dans un billet sur "la mort de l’institutionnel" :

" Si je veux des informations sur quelqu’un ou sur une entreprise, je le rencontre. Je préfère déjeuner avec un salarié pas forcément en haut de
l’échelle hiérarchique d’une grande entreprise que de lire le site institutionnel, j’apprendrai beaucoup plus.

C’est pour cela que les blogs des salariés et des patrons ont
autant de succès, ils donnent un visage humain à l’entreprise, c’est comme si l’on déjeunait avec eux, tous les jours. "

Alors, que doivent faire les entreprises ? Profiter des outils qui existent, comme les blogs, pour radicalement changer leurs manières de faire. Et vite, avant que les voix extérieures ne couvrent la voix de l’entreprise.

Mais attention : il ne s’agit pas d’ouvrir un blog juste pour faire moderne. Le support et le canal du message ne sont pas une finalité. On peut aussi parler la langue de bois sur un blog. Les blogs ne sont qu’un outil et une bonne occasion de changement.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer