webleads-tracker

jury-prix-blog-expression-locale.jpgLes lampions de la fête sont éteints, les gagnants du Prix du blog d’expression locale sont connus et le temps est venu de faire un petit bilan de ces Rencontres.

D’abord à propos des découvertes parmi les inscrits au concours. Je ne votais pas, et heureusement car j’aurai été bien embarrassé pour choisir.

En dehors des blogs primés repérés par les internautes et par le jury, j’aime bien Dans mon HLM pour son aspect très local (même s’il pourrait améliorer la forme) et Cholet blog pour sa qualité et ses ambitions participatives ; Mon Saint-Egrève pour son dynamisme et la vie qu’il réussit à créer autour de lui ; Oissel, qui démontre qu’on peut joliment parler de la vie locale en photo et en vidéos ; Saint-Armand, pionnier Québécois qui anime depuis des années la vie de son village ; Téléstuaire qui prouve qu’une web TV locale est à la portée de (presque) tous et Café éphémère, preuve qu’un blog peut contribuer à faire vivre un café de village… dans une véranda familiale.

atelier-animation-blog-alencon.jpgUne mention particulière pour Lanvollon Plouha, pour mon ami Didier Léveillé et pour deux gagnants, le Journal d’une vigneronne et la Maison Beaurevoir. Chacun, dans son domaine, démontre qu’un modeste blog peut renouveler la communication publique, commerciale ou à propos d’une passion, à condition de jouer le jeu : beaucoup publier, être authentique et naturel, échanger. Sylvain Rousselot aborde d’ailleurs ce sujet sous un angle plus technique.

Lors du débat de ces Rencontres d’Alençon, nous avons évoqué en quoi les blogs contribuaient à la vie locale pour améliorer le « vivre ensemble », en quoi ils bousculaient l’information locale (merci à Cédric pour sa contribution à distance et à Christophe pour ses réflexions) et comment ils pouvaient conforter ou renouveler la démocratie locale.

Il faut bien reconnaître que si nous trouvons des expériences passionnantes et riches dans ces trois domaines explorés à Alençon, l’expression locale en ligne est encore timide comme le déplore Hubert Guillaud. L’approche des élections municipales pourrait même être une nouvelle occasion ratée. Pourtant, les idées et les outils existent pour s’impliquer dans la politique locale concrète, comme ce Guide de la gestion municipale.

On constate que la blogosphère locale est active là où l’on trouve un ou plusieurs blogueurs actifs : Isère, Drôme, Normandie, Touraine… Particulièrement quand ces « entrepreneurs du local » savent dépasser la tentante provocation pour être constructifs. La posture du gentil blogueur face au méchant maire n’amuse plus (un peu quand même, parfois).

atelier-creation-blogs-alencon.jpgLe blogging local s’accompagne, dans ces expériences, de formations, de sensibilisations et de prolongements dans la vraie vie. Alors seulement, le pionnier crée des disciples, des opposants et, parfois, des jaloux qui convoitent sa célébrité locale. Bref, une blogosphère locale voit le jour.

Je suis convaincu que le blog est un outil parfait pour dynamiser la vie locale. Mais pas seul (voir l’article d’Hubert sur l’hyperlocal cité plus haut), il n’est qu’un moyen. Comment faire alors pour que la mayonnaise prenne ?

Renouveler l’expérience des Rencontres d’Alençon pourrait apporter une pierre au développement du Web local. A condition qu’elles soient un prétexte à des échanges de bonnes pratiques tout au long de l’année et que nous les batissions ensemble. Je suis convaincu que l’intérêt des rencontres réside dans ces échanges, plus que dans la participation à un concours qui a visiblement attiré plus de votants aux réflexes claniques que d’explorateurs attentifs à découvrir des blogs innovants (voir la critique chez District-Crécy mais aussi son reportage).

Je vais réfléchir à la meilleure façon de favoriser ces échanges. En attendant, le wiki est à votre disposition.

PS : Merci à Vincent Perrier, de Gap, qui a filmé les principaux ateliers et le débat du soir. Il les mettra à disposition dès que possible. Merci aussi à Morgane et à Quentin qui ont commencé à mettre leurs vidéos sur le Web.
Enfin, je rappelle l’excellent travail de Dismoiou pour cartographier cette expression locale. Ajoutez-y votre blog si ce n’est pas déjà fait.

FacebookLinkedInTwitter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer