Découvrez la récente expérience de création du Twollar (voir aussi le site français en co-construction) sorte de monnaie virtuelle sur Twitter co-inventée par un Anglais de 18 ans, Eiso Kant (suivez-le sur Twitter, il a abandonné la publication sur son blog).

« Monnaie » est plutôt réducteur d’ailleurs car les Twollars ne sont pas juste un outil de compensation des échanges marchands mais également une manière de remercier un utilisateur de Twitter pour un service, une gentillesse, un bon mot out tout ce que vous voudrez.

Les twollars c’est aussi du sérieux, une monnaie virtuelle qui trouve un prolongement dans la vraie vie avec des vrais sous pour soutenir des causes. Vous tweetez des Twollars en faveur d’une ONG qui ont valeur d’engagement à verser un vrai don sonnant et trébuchant.

Fun, gadget, et djeune le Twollar ? Pas seulement, c’est aussi l’une des manifestations d’un monde qui est peut-être en train de changer comme l’explique Marc Tirel (lui en est certain mais il est toujours optimiste).

Peut-être un moyen de restaurer la confiance par la proximité et le partage de valeurs : dans Twitter c’est vous qui choisissez vos contacts. Ce qui pourrait également engendrer une dynamisation de la création d’initiatives pour tous en apportant une monnaie de confiance à un échelon hyper-local.

En tout cas, je serai banquier ou sociologue, je m’intéresserai de très près aux Twollars.

En attendant vous pouvez écouter Christophe Ducamp promouvoir les Twollars aujourd’hui dans l’émission Place de la toile sur France culture (et tweetez l’émission…).

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer