Après l’analyse de la réforme des retraites sur Twitter, Doxoweb (une offre conjointe d’Adverbe et d’Inférences) publie la seconde partie de l’étude : la contestation de la réforme des retraites vue par la blogosphère syndicale.

Vue d’ensemble des sources qui met en évidence le clanisme et le grand nombre de blogs ne pratiquant pas l’échange de liens.Cette étude permet d’affirmer que l’on pouvait anticiper cette radicalisation par l’observation de signaux faibles dans le discours des syndicats sur la blogosphère : montée de l’expression de la colère et mise en avant de la mobilisation.

La méthode d’analyse a consisté dans un premier temps à observer (entre avril et septembre 2010) 764 sources (CGT, CFDT, FO, CFTC, UNSA, CFE-CGC, FSU, SUD-Solidaires, CNT) et à en extraire :

  • les principales familles d’opinion négative et les mots-clé de la contestation
  • à mesurer les signaux faibles montrant une courbe significative entre avril et septembre.

On peut mettre en évidence 5 points importants dans l’étude :

  • 7 familles de mots négatifs ressortent dans le discours syndical : injustice, colère, dépréciation, échec, frein, anxiété et danger
  • le vocabulaire du conflit occupe une présence forte et constante sur les 6 mois étudiés
  • le registre de la colère montre une croissance régulière de début avril à fin septembre, triplant ses occurrences dans le discours syndical
  • le mot-clé de la mobilisation connaît une courbe similaire
  • la polarité globale négative grimpe à 71 % juste avant l’été et se maintient à ce niveau très élevé à la rentrée.

L’étude complète est téléchargeable à cette adresse :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer